page en cours de construction

Durant la phase de construction, cette page va connaitre de multiples rédactions et formes de présentation. Durant cette période, la page ne peut ainsi pas être tenue pour une page formellement présentée par SYNACT.org | commediaS.ch

Si vous arrivez cependant sur cette page, nous espérons qu’elle puisse déjà vous être utile

moyens d'une stratégie de communication

Cette page vise à vous offrir les éléments d’une réflexion autonome pour votre stratégie de communication

Voici des contextes, outils et techniques fréquemment rencontrés en communication

Nous espérons que cela vous sera utile pour la stratégie de communication que vous souhaitez développer, tant à l’interne qu’à l’externe

Une stratégie intégrée de communication est pensée de manière globale dans l’organisation

Elle fait de chaque personne de l’organisation comme de chaque bénéficiaire un ambassadeur en puissance

communication interne

La partie fondamentale, car fondatrice.
Communication constante avec nos équipes

communication externe

Toutes les démarches d'acquisition et de findélisation de bénéficiaire

principes de base

pour une stratégie de communication

valorisation des savoir

principes

Il n’est probablement pas une seule prestation (1, 2) qui échappe à la nécessité d’une communication interne, avant même de penser communiquer à l’externe, avec ses fournisseurs déjà, les autorités concernées ensuite, ses clients enfin

Il faudrait imaginer des cas extrême, se rapprochant d’un service occasionnel, pour ne pas avoir besoin

Canaux de communication

petit inventaire pour rester créatif

il y a toute une vie hors des mails !

Sites + 

  • Site Internet
  • Landing Pages

Médias sociaux

  • réseaux sociaux
  • blog, vlog & podcast

Mail +

  • e-mailing
  • newsletter : entre le don et l’invasif !

Soyez généreux, offrez…

  • livres blancs, études diverses
  • webinaires
  • cf. infra : communication externe > 1 — attirer l’attention

A double tranchant : aussi puissants qu’agaçants, ces outils sont à utiliser avec parcimonie

  • sms
  • whatsApp
  • contacts directs sur réseaux sociaux (LinkedIN, FB: Messenger…)

par ordre d’importance

  • radios (complément de podcast, un public large l’utilise)
  • télévision
  • courrier postal
  • journaux

Lieux à ne pas oublier

  • Events (affichage fixe & mobile)
    • salons
    • foires
  • Surface (externe) de moyens de transports
    • transports publics
    • vélos
  • A l’intérieur de lieux d’attente (annonces brèves)
    • moyens de tranports publics
    • guichets
      • poste
      • cff
      • commerces divers
    • lieux de loisirs
      • cinémas : pubs avant le film…

SUPPORTS CLIENTS

Ce qu’on appelle souvent le Print — qui va des dossiers, catalogues, plaquettes/prospectus… à la carte de visite — reste précieux pour enrichir les canaux ci-dessus

> à réaliser en version numérique & physique

VISIBILISATION MOBILE

Roll up, etc.

communication externe

techniques et outils pour la récolte d’intérêts

1 – attirer l'attention

lead magnets

donner pour recevoir

Appellation-s

lead magnet : « aimant à prospect-s » en français
(NB : la traduction assez générale de lead par Prospect crée une légère confusion, qu’on conservera cependant ici. Pour plus de clarté, voir le Glossaire : Lead-Prospect-Client)

Autres noms :

  • gated content, soit un contenu « retenu derrière un portail » — obligeant les personnes intéressées à s’engager d’une manière ou d’une autre, le plus souvent en fournissant leurs coordonnées
  • on parle alors aussi de « contenu premium » en ce sens qu’il se veut à plus forte valeur ajoutée que les autres informations fournies librement sur la page
  • l’expression « contenu payant » est sans doute moins convaincante, car si cela peut être le cas c’est pourtant plus limité

Principe-s

Choisir des outils qui visent à transformer le traffic entrant sur votre site ou vos médias sociaux en « prospects » (leads)

Il s’agit par là

  • d’obtenir d’abord le moyen de contacter ces personnes (coordonnées…)
  • puis de vérifier si la démarche était efficace — p.ex. par un taux de conversion

Exemple-s

Typiquement, c’est la mise à disposition de

  • livre blanc (White book) : publication aisément accessible dans laquelle vous présentez les résultats d’une étude, des principes importants, etc.
  • catalogue : compilation d’exemples (swipe files) ; guide (Workbook) publication contenant p.ex. activités/exercices et conseils
  • aide-mémoire (« cheatsheets ») : une listes de données succinctes, immédiatement utilisables, souvent précieuses
  • modèle (Template): adaptable à la situation de chacun, il doit être aisément modifiable et imprimable
  • etc. (intéressante liste (EN) → ici)

Il faut prêter attention aux éléments suivants
pour faire le bon choix

type de présentation

  • une interface graphique, dont le but est d’attirer l’attention — comme un bandeau ou une fenêtre publicitaire (« pop-up » (1), en générale modale c-à-d bloquant la navigation tant qu’une action n’est pas réalisée) apparaissant sur votre page au cours de la lecture
  • une « page d’atterrissage » (Landing Page) : réalisée spécifiquement pour votre but, elle se concentre sur sa mise en valeur

 

appel à l’action

quelle que soit la présentation choisie, il faut un (un seul !) bouton CTA : le Call to action, ce que vous souhaitez que  la personne fasse

 

distribution du contenu premium

comme vous n’allez sans doute pas le faire de manière non automatique, il vous faut mettre en place un système — en général, envoi par mail ou renvoi vers une page protégée

Il s’agira ici également de récolter de l’information, afin de pouvoir si possible suivre votre « lead »

partie à suivre : conseil sur des outils

2 – contacts en vrac

la pêche en haute mer

cold mail

pêcher en eaux froides

Appellation-s

cold emailing, cold mail
cold calling 2.0

Principe-s

Technique de prospection par email, extension de la démarche marketing d’appel téléphonique (phoning, calling) où l’on appelait des personnes qui n’avaient nullement marqué d’intérêt pour le produit: le Cold Calling est ainsi généralement ce désagréable appel téléphonique d’une personne à qui l’on n’a pourtant rien fait, mais qui semble décidée à nous vendre quelque chose simplement parce qu’elle a trouvé notre nom quelque part. Quand c’est un mail, on ajoute « 2.0 », ça fait plus smart ; mais le client, lui, se dit sans façon « encore du spam ! »

Pourtant, le « 2.0 » n’est pas là pour rien. Il permet de développer des tactiques plus finement invasives, telles que celle présentée par un des pontes du Cold mailing, Aaron Ross (1) dans son ouvrage de 2011 Predictable Revenue (synthèse ; blog), le « Cold Calling B2B 2.0 ». Ce sont des mails très brefs (« short and sweet », voir exemples → ici) envoyés non pas directement à la personne qu’on souhaite atteindre, mais à un responsable proche (p.ex. chef direct), avec simple demande de l’adresser à la personne concernée — qui, comme on le comprend, tout en se débarrassant du mail sur son subordonné, lui confère par là même une certaine autorité

Mais au-delà d’une démarche envahissante, le Cold Call a pourtant un sens — qu’il serait charitable pour tout le monde de retrouver : charitable pour le client, inutile d’épiloguer sur ce point; mais aussi charitable pour « l’appeleur », qui doit friser la dépression à force de se faire traiter de tous les noms, de même que pour « l’appeleur 2.0 » qui s’interroge le plus souvent sur le peu de résultats de ses efforts (Aaron Ross mis à part qui paraît avoir remarquablement réussi)

Le sens du Cold Call 2.0 peut précisément être trouvé à contre-sens : ce qui rend le téléphone susnommé intempestif, c’est l’irruption d’une proposition de vente dans un moment où non seulement on ne s’y attend pas, mais où l’on a autre chose à faire. Il faut donc à tout prix éviter cela. Et notamment : cesser de vouloir, avec ce 1er contact, vendre. Le cold mail s’assimilerait plutôt à toute démarche de inbound marketing : provoquer un intérêt, et laisser la personne y réfléchir. Dans tous les cas, ce contact ne peut aboutir à quelque chose de concret que si ce que nous offrons répond à un besoin d’une personne — qui simplement ne sait pas spontanément ni que nous le vendons, ni même parfois qu’il existait une réponse à son besoin. Si ce n’est pas une raison pour la harceler, il est par contre aussi légitime que pertinent de lui faire savoir que nous sommes là, pour elle, précisément

Exemple-s

 

C’est autorisé si…

partie à développer : conseil sur des outils

agences créatives (FR)

BreakCold

Waalaxy et d’autres produits de l’entreprise Waapi, dont les noms soulignent l’efficacité décalée d’une bonne agence de communication (difficile de ne pas citer Cloud Francewaa p.ex.) fortement spécialisée sur l’exploitation du réseau LinkedIn

Blockbusters de la comm
NB: plusieurs sont des CRM complets, qui ajoutent la gestion du passage leads > clients

Datananas
Hubspot
Hunter
Lemlist
LeadFuze
PipeDrive
Taboola
Woodpecker

pages d’agences ou de plateformes commerciales avec valeur formative

glossaire

Le CTA, Call to action, est (en principe) un bouton dirigeant la personne navigant sur votre page vers ce que vous souhaitez qu’elle fasse

Voyez aussi l’article complet

Concept développé il y a une dizaine, l’Inbound Marketing a modifié en profondeur la manière de penser le marketing.

Au lieu de tenter de convaincre une personne d’acheter, il s’agit d’offrir à tous des éléments attractifs qui puissent les amener progressivement à devenir clients : offrir un blog de qualit, puis des contenus à forte valeur ajoutée et peu à peu amène la personne pousse « la porte du magasin » et devient cliente

Une Landing Page est conçue dans le seul but de convertir la personne qui navigue sur une page en personne qui s’engage — cela peut aller de fournir des coordonnées à acquérir un produit p.ex.

Comme son nom l’indique, la « page d’atterrissage » est censée être composée d’une seule page, dont la structure peut être soit très sobre, soit prendre la forme fréquente d’un « funnel de vente » — on dit souvent en français « tunnel », mais le sens strict est « entonnoir »

Dans tous les cas, tout est graphiquement conçu (éléments graphiques répétitifs selon l’objectif, une navigation réduite avec un seul élément cliquable : le CTA) de sorte que le potentiel client se concentre sur la conclusion de l’action proposée : que ce soit une offre promotionnelle, un essai, un produit gratuit, un recueil assumé de coordonnées ou autres informations, un concours ou toute logique de « gamification »

Voyez aussi l’article complet

Il s’agit d’une progression liée à l’Inbound Marketing : après être entrée sur votre site, une personne marque une forme d’intérêt pour vous : elle devient lead. Vous avez un échange avec elle, et il apparaît qu’elle pourrait devenir cliente : elle devient prospect. Si elle acquière un produit, elle devient cliente.

graphisme

en savoir plus

agences & blogs

le blog de grapheine.com
Une agence française avec un blog enthousiasmant.

→ Voyez notamment les belles pages sur des dessinateur de caractères aussi importants que Paul Renner, créateur de la police de caractères futura (1927) ; ou Herb Luballin, créateur de la police AvantGarde (1974-77)

Cette page sera disponible à l’été 2023